Semper Lenitas, un nouvel ennemi

Deux clans que l’on pensait à jamais ennemis, s’allient et s’entraident. Les vampires et les lycans ont un ennemi commun à présent : le Ver
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Arwelana : Berceux d'Akemi

Aller en bas 
AuteurMessage
Akemi
Barman
Barman
avatar

Féminin
Nombre de messages : 56
Age : 29
Localisation : En vadrouille a travers le monde.
Emploi : ex-patronne de bar, psychologue (psychopathe...), tueuse non déclarée.
Race : Elfe
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: Arwelana : Berceux d'Akemi   Mar 13 Juin - 22:36

Il y a de forte chance que ce lieux soit le berceux d'Akemi, car sa mère y séjourne toujours, tant bien que mal. néanmoins, Akemi n'en a aucun souvenir. Ou alors, elle ne veut pas en parler ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.akemitradielfes.skyblog.com
Illidan Stormrage

avatar

Masculin
Nombre de messages : 7
Age : 39
Race : Elfe
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: Arwelana : Berceux d'Akemi   Dim 4 Mar - 1:51

Cela faisait bien des lunes qu' Illidan n' avait pas foulé le sol de Arwelana !
Bien que le temps soit passer la cité n' avait aucunement changer, toujours la meme odeur de verdure et de bien etre chaleureux regner dans cette ville sculptée dans le bois !
Il s' enfonça dans la ville a la recherche de l' échope de Kithérian autrement appeler le vendeur aux 1000 savoirs !
Ce n' est qu' au beau milieu de la nuit, lorsque tout le peuple dort qu' Illidan se rendit chez son vieil ami !
Il arriva sur le seuil de la porte et y toca 3 coup

* Espérons que ce bougre ne soit pas endormis, il me faut des réponses vite et précises *

Un homme ouvrit la porte, il avait une longue barbe argentée, des oreilles en pointes et des petites lunettes en demi-cercle

" Savez pas l' heure qu' il est non mais oh ! Laissez moi me coucher tranquile "

" Salut grand père ! "dit Illidan d' une voix grave et rauque

" Ohhhhh non ! Pas toi ! Tu sais très bien que tu n' as pas le droit d' etre la ! "

Le vieillard s' empressa de fermer la porte mais Illidan bien plus rapide le devança et le colla contre le mur !

" Qu' est ce que tu me veux démon de Géhenne "

" J' ai besoin d' informations sur le Ver ainsi que sur les créatures qu' il commande "

" Je ne sais rien la dessus, toutes les informations concernant le Ver sont lus et approuvées ou non par votre père "

" Ne me mens pas ! Quelque chose me dit que tu connais certainement quelque chose a ce sujet ! Cherche bien au plus profond de ta mémoire ! "

Les yeux de Illidan commençaient à virer au vert fluo et ses ongles a pousser étrangement pour lui donner une allure encore plus démoniaque !

" Très bien, je sais que le Ver vit dans l' Umbra avec son armée, par contre je ne connais pas le moyen d' y acceder ! J' ai entendu aussi une rumeur comme quoi la déesse Gaia serait à la poursuite du Ver ! "

" Ou puis-je la trouver ? "

" Je ne sais pas ! rend toi dans la ville des lycans peut etre trouvera tu des réponses plus précises, on dit que leur bibliotheques sont très completes "

" Moi qui te penser plus competent je suis déçu de tes sources ! "

" Me tuer ne te servira a rien ! "

" Je sais ! Voila pourquoi je vais t' épargner ! Mais si jamais j' apprend que une patrouille me suit je saurais que c' est toi et je reviendrai te tuer ! N' oublie pas que lorsque j' étais princes, j' étais aussi seigneur de guerres de la legion des Sylver moon "(élite des forces spéciales elfiques)

Illidan remit sa cape noire et sortit de la demeure, il prit la direction de la porte du village pour ensuite se diriger vers les villes lycanes

* Tel sera ma quete je dois a tout pris trouver le moyen de discuter avec Gaia *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akemi
Barman
Barman
avatar

Féminin
Nombre de messages : 56
Age : 29
Localisation : En vadrouille a travers le monde.
Emploi : ex-patronne de bar, psychologue (psychopathe...), tueuse non déclarée.
Race : Elfe
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: Re: Arwelana : Berceux d'Akemi   Jeu 8 Mar - 0:32

--------------------------- Un peu plus tard encore...-------------------------


Notre petite troupe réstreinte arriva enfin a Arwelana. Le ciel était a peine visible entre les immenses branches feuillues des mûriers platanes géants et autres arbres a feuilles immenses, feuilles qu'ils ne perdaient jamais. Pourtant, malgré ce rideau naturel, les rues de terre battue étaient claires, et l'atmosphère y était très calme, voir soporiphique.

"Kim' ça sent un peu comme ton encens !"

"Logique ! Ca vient d'ici c'qu'il y avait dans le bar, et l'essences des arbres d'ici sont mis en parfum, gel douche et autres produits de tous les jours, mais c'est vivement déconseillé pour les races autres qu'elfe, et certains produits peuvent carrément être mortel pour les hommes. Surtout Shin, je sais ça a être ourd, mais demande moi avant de faire quoi que ce soit, surtout avant de boire ou manger."

"Humhum."

Shin était bien trop occupé a regarder un elfe. Il se demandait si c'était un homme ou une femme. La petite troupe suivie Kim' jusqu'a l'auberge nommé "Treora ming", littéralement "La feuille dorée".

"Hey ! Y'a ming ! Comme mon prénom ! Ca veut dre quoi Kimi ?"

"La ça veut dire "dorée", parce qu'il s'agit d'une feuille, treora. Mais sinon, dans son sens général, ça veut dire "généreux", quelqu'un en or, ou quelque chose en or."

"Ôôââ hhh"

En entrant, la jeune elfe de la réception fit une grimace en disant long sur ce qu'elle pensait quand elle vit le groupe arriver, et son regard se posa longtemps sur Akemi.

"Ecoutez je suis désolée mais nous sommes complet."

"Ecoute Nimali, je t'ai encore rien demandé ! Et puis ne mens pas, y'a jamais personne dans l'auberge de maman. Et puis je suis ici chez moi, alors fou mo la paix."

"Ca c'est c'que tu crois ! Et puis t'es gentille, mais tes compagnons poilus restent dehors ! Pas de lycan ici, et puis t'as osé ramener un humain ? Beurk ! u me dégoutes encore plus !"

L'ambiance commençait a monter dangeureusement. Kimi allait répliquer, avant de sortir son arme, lorsque qu'un claquement de doigt arrêta net les 2 jeunes elfes, tête contre tête, se fusillant du regard.
Kim tourna la tête, et la retira vivement, laissant la blondinette tomber en avant.

"Maman ! Maman c'est toi !! Tu vas bien ? Le virus n'as même pas touché a ton magnifique visage !"

En effet, la mère de Kim était la, pâle et l'air fatiguée, contrairement a ce que Kim' voulait voir. Elle sourit, tirant la peau de son visage, laissant apparaitre les os, transformant son visage en une apparition cadavérique.

"Oui je vais bien. J'avais peur de ne pas te revoir avant de partir."

"Comment ça partir ?"

"Oh ce sont tes amis ? Et bien présent moi !"

Kim' n'avait même pas fait attention au changement de sujet et commença les présentations.

"Alors voici Ming-Yue, c'est une lycane et mon amie. Ensuite Shin, son meilleur ami et enfin..."

"Ca n'a pas d'importance."

"Mais si Illidan, ça en a ! Mais la troupe n'est pas au complet, il manque Angel et Lucas, et puis Galadan et Ewen. 2 vampires et 2 lycans."

A la mention du nom d'Illidan, Lifaen ouvrit de grand yeux.

"Ne t'inquiètes pas, je ne suis pas une anti-démonique. Soyez les bienvenus dans mon auberge, vous êtes ici chez vous."

Tout le monde prit ses aises, et Kimi partit discuter avec sa mère dehors.

"Maman tu es de plus en plus faible, mais tu restes la même."

"Ecoute ma chérie. Je vais mourir, tu le sais, nous le savions depuis le jour ou..."

"Je sais. Mais c'est pas pour tout de suite hein ! Regarde comme tu es belle !"

"Akemi, regarde moi."

Kimi baissait les yeux, pleurant en silence.

"Regarde moi."

Lifaen avait une voix douce et mélodieuse, mais Kim' sentait l'autorité. Elle regarda sa mère. Maigre, pâle aux yeux sombre, unvrai cadavre se montrait sous ses yeux.

"Je vais mourir bientôt, et je comprendrais que tu ne veuille pas rester. Mais s'il te plait, je voudrais qu'on oublie ma santé pour la durée de ton séjour. Et puis je voulait te présenter ta soeur ! Tu ne la vois que par apparition depuis sa naissance ! Nimali est une jeune fille sérieuse, et elle va bientot se marier !"

A cette nouvelle, Kim' fit de grands yeux ronds.

"Se marier ? Mais elle a a peine..."

"20 ans je sais... Mais je refuse de l'en empécher,je veux vous voir heureuse jusqu'au bout."

"Mais si elle part, qui sera la pour toi ?"

"Ne t'inquiètes pas pour ça. Et ne t'inquiètes pas non plus, je ne partierais pas avant elle. Mais Léo s'occupe de moi quand ta soeur est débordée avec l'auberge."

"Léo ?"

"Oui oui, Léo."

"Tu parles de celui qui faisait craquer toutes les filles quand j'étais en première année ?"

"Oui ça doit être ça, il n'a qu'un an de plus que toi, c'est un charmant jeune homme. Il me fait rire, et beaucoup penser a toi, il a ce même petit côté rebel, mais c'est une vrai crème quand on creuse un peu."

La soirée et même la nuit s'écoula sur le même ton, un ton de retrouvaille et de joie. Lorsque les 2 elfes rentrèrent, tout le monde dormait, et Kim' rejoignit sa chambre, voisine de celle de Mimi et Shin, et de Ili.

*Y'a pas ça fait du bien de revenir aux sources ! Mais je voudrais bien savoir qui c'est quand même ce Léo... Si il s'occupe de maman, autant qu'il soit sérieux !*

Oh toi t'aurais comme une idée derrière la tête !

*Moi ? Oui c'est vrai... Demain ... COIFFEUR !!!*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.akemitradielfes.skyblog.com
Ming Misa
Tueur
Tueur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 39
Age : 33
Localisation : Balro
Emploi : Tueuse
Race : Who knows?
Date d'inscription : 22/04/2006

Arme des personnages
Arme principal: Gun

MessageSujet: Re: Arwelana : Berceux d'Akemi   Mar 10 Avr - 20:55

Shin tomba au sol, comme paralysé, le corps secoué de spasmes, sur le dos, comme l’aurait été un épileptique. Ming s’était jeté à son chevet, criant, folle, apeurée :

« Shin !!? Shin répond moi ??!! Qu’est-ce qui ne va pas !? Shin !! Kimi aide moi !! Akemiii !!! Shin !? »

Les spasmes se faisaient de plus en plus violents, et Akemi ne pouvait faire quoi que ce soit.

« Ming, arrête !! On ne peut rien faire ! C’est toxique pour les humains, il n’y a aucun sérum, je suis navrée mais... »

« NAN ! Tu peux faire quelque chose ! Akemi j’t’en supplis, c’est la seule famille qu’il me reste, c’est tout pour moi ! »

Les spasmes devinrent plus lents, plus agonisants, et la tête de Shin tomba lâchement au sol, avec un dernier murmure, le regard sur Ming :

« Mm...Ming... »

« Shin nOn !!! SHIN !!! SHIIIIIIIIIINNN !!! »

Ming pleurait rageusement, secouant le corps inerte du pauvre défunt dans tous les sens, avec l’espoir qu’il se réveillerait... Mais...

Ce fut Ming qui se réveilla, en sursaut d’ailleurs. Elle chercha nerveusement Shin dans la chambre, près d’elle. Et elle fut soulagée de le trouver près d’elle, éveillé, la regardant en cherchant ce qui n’allait pas.

« Ming, est-ce que ça va ? »

« Shin, oh Shin j’ai eu si...peur... »

Elle s’était redressée dans le lit, tout comme Shin, et s’était jetée dans ses bras, quelques larmes coulant sur son visage.

« Chuuut.. là, c’est rien, juste un...mauvais rêve... »

Ming finit alors sa nuit dans les bras de Shin, mais ne s’endormit pas pour autant. Elle avait réfléchit longuement, très longuement...

[Au petit matin]

Kim’ passa devant la porte de leur chambre, tembourina en beuglant comme une folle :

« Debout les z’amoureuh, c’est le matin, heure du p’tit déj’ commun ! On s’magne, on bouge son cul, et plus vite que ça ! »

Shin lui répondit alors un mignon petit :

« TAIN KIMI SI JE SORS JTE BOTTE TON PTIT CUL D’ELFE !! >w< »

Ce à quoi la maligne répondit chaleureusement :

« Mais oui, moi aussi je t’aime bien ! ^o^ »

« Shin... »

« Oui ?^^ »

« Faut qu’on parle... »

Shin riait doucement, puis, voyant le visage grave de Ming et entendant les 4 mots les plus durs à entendre dans une vie, se fit alors une mine plus grave lui aussi, revenant près de Ming.

« Euh d’accord... Dis moi ce qui te tracasse... »

« Shin, je... Je... Je veux que tu partes d’ici !Que tu retourne sur ton vrai continent. »

« Quoi ? Mais t’es folle, pourquoi ? »

« Cette guerre, ce mouvement ! Rien de tout ça ne te concerne plus. Tu es libre, plus aucunes obligations, ça concerne les autres races, c’est tout... »

« Ming ! »

« Shin, rend pas les choses plus compliquaient qu’elles ne le sont déjà »

Ming se leva et fit mine de se préparer, le cœur serré.

« Mais... ! Je peux pas te laisser seul ! Qui te protègera ? Et puis, je, je pourrais pas me retrouver sans toi, j’me suis trop habituée à toi...Je... »

Il s’approcha doucement de Ming, en fixant désespérément Ming dans les yeux, cherchant son regard :

« Je t’aime Ming. »

Un instant, le cœur de Ming sembla se tordre dans tous les sens, elle souffrait, mais ne le faisait pas voir. En temps normal, elle se serait jetée sur lui, l’aurait embrassé probablement jusqu’à ce que mort s’en suive, mais, ce n’était pas un temps normal...
Elle devait mettre ses talents d’hypocrite en avant cette fois-ci, et cacher tous ses sentiments.
Elle fit alors un rire sarcastique, dévisageant Shin du regard le plus noir qu’elle possédait.

« Ah, laisse moi rire, Shinichi. Ne joue pas l’enfant, sois lucide au moins une fois dans ta vie. Mon pauvre, regarde toi, me protéger ? Je suis une lycanne, j’ai faillit te tuer à plusieurs reprises quand on sortait ensemble, alors... Et puis, franchement, tu croyais que je t’aimais encore ? Ces sentiments là, Shinichi, je les ai perdu avec ma virginité pour être franche. Et ça remonte à bien longtemps, tu dois certainement t’en souvenir. Alors maintenant, ce qui est mieux pour tout le monde, c’est que tu partes. Alors, arrête de jouer au Don Juan, remballe ta salive, Shinichi, et retourne chez toi. »

Shin resta malgré toutes ces paroles de marbre, ne pouvant voir Ming qui lui tournait le dos, retenant comme elle le pouvait ses larmes, faisant mine de se préparer.

Shin enfila sa veste puis, avant de claquer la porte :

« Je pense qu’on a plus rien à se dire alors, tu as très bien résumé la situation. Je ne te dis pas au revoir... »

La porte claquée, Ming se laissa tomber sur le lit, en pleurant. Kimi ne tarda pas à arriver :

« Ola chais pas c’qu’il a Shin, mais l’était furax, limite il me poussait pas, et en plus m’a piqué ma moto pour aller chais pas où et... ???? Ming ? Ming, qu’est-ce qu’il y a ?? »

*Shin, pardonne moi...*

Kimi se dirigea alors vers la petite mimi en pleure...

_________________
Food is my best friend
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akemi
Barman
Barman
avatar

Féminin
Nombre de messages : 56
Age : 29
Localisation : En vadrouille a travers le monde.
Emploi : ex-patronne de bar, psychologue (psychopathe...), tueuse non déclarée.
Race : Elfe
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: Re: Arwelana : Berceux d'Akemi   Mer 11 Avr - 16:24

Kim' rentra dans la chambre, quelque peu furax après s'être fait bousculer par Shin assez violemment dans le couloir, rageant que celui-ci lui ai piqué sa moto.

"Dis-donc Mimi, je sais pas c'qu'il a Shin, mais il était furax, et il m'a même piqué ma moto !!!"

Mais Akemi s'arrêta net, voyant le corps de son amie secoué de sanglots, discrets mais abondants.

"Mimi, qu'est c'qu'il y a ? Mimi, répond moi !"

Mimi s'enfonçait la tête dans l'oreillé, ne voulant pas que son amie la voit dan scet état.

"Laisse moi, y'a rien tout va bien..."

"Tu penses vraiment me le faire ce coup la ?"

Kim s'assit sur le rebord du lit et commença a carresser les cheveux de Ming.

"Je t'ai entendue, j'étais derrière la porte... Crois moi je voulais pas, c'était un accident. J'ai senti ton rêve aussi. Nous sommes en terre elfique, je faisais bruler de l'encens cette nuit, tout m'ai apparut... C'est très courageux et une preuve d'amour incontestable ce que tu as fait."

Ming releva lentement la tête, les yeux embués de larmes, la lèvre inférieure tremblante, comme dans les dessins animés...

"Mais il me l'a dit ! Il m'a dit "Je t'aime"... Moi aussi !!! Mais je veux pas qu'il meurt !!! Et puis non je l'aime pas, tout est mieux comme ça."

Kim sourit a Ming. Mimi la regarda : c'est fou l'expression maternelle qui envahissait son visage, pourtant c'était la plus jeune de la troupe.

"Mimi, c'est mieux que vous partiez d'ici je pense, je sais pas pourquoi je vous ai entrainé la dedans. Vaudrait mieux que tu retrouve Galou et Aly. Moi je vais rester ici, en plus ma soeur va se marier, ma mère va mal, bref... Je veux pas me justifier mais..."

A présent, c'était Kimi qui pleurait. Mais Mimi ne le vit même pas, car la jeune elfe partie, prétextant un rendez-vous avec sa mère. Elle lança vite fait par dessu sson épaule un :

"Il y a de l'argent sur la table, avec des provisions, va t'en je vous retrouverais ou moment venu."

Encore toute penaude, Mimi était sur le lit, pleurant a chaudes larmes, de désespoirs, puis de rage, voyant comment celle qu'elle avait pris pour son amie la traitait a présent : sèchement, méchemment...

"Ah si c'est ça qu'ell veut, c'est bon, je m'en vais ! Et qu'elle y reste avec ses oreilles pointues !"

*Elles ne doivent pas savoir que les portes de la lune sont an haut de la montagnes, c'est le tombeau des anciens... Mais malheureusement, il y a une autre entrée, mais ou ? En tout cas, cette accès sera abandonné de tout être n'étant pas elfe, c'est beaucoup mieux comme ça...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.akemitradielfes.skyblog.com
Ming Misa
Tueur
Tueur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 39
Age : 33
Localisation : Balro
Emploi : Tueuse
Race : Who knows?
Date d'inscription : 22/04/2006

Arme des personnages
Arme principal: Gun

MessageSujet: Re: Arwelana : Berceux d'Akemi   Mer 18 Avr - 13:19

Akemi venait à peine de repartir, et Ming serra les poings. Pour la première fois de sa vie, Ming était vraiment complètement perdue et ne savait ni que faire, ni où aller. Aly et Galou n'étaient pas là et avaient eut, toutes les deux, besoin de se retrouver un peu seules. Akemi venait courtoisement d'envoyer Ming hors de la terre elfique. Shin était partit on ne sait où. Elle se retrouvait réellement et tout bonnement...Seule.

Essuyant nerveusement ses larmes, Ming finit de s'habiller puis, passant près de la table où se trouvaient argent et provision, elle se tana un instant. Elle ne voulait pas les prendre, comme ça, sur un coup de tête, mais bon, Kimi marquait un point: elle en aurait besoin.

Elle prit donc argent et quelques provisions, elle noua ses cheveux à l'arrache et se mit en marche, à pieds... OUais c'est une folle, elle a pas peur. v_v' Elle se mit en marche sans même avoir dis aurevoir à Akemi, car, malheureusement, Ming n'était qu'une entêtée parfois trop rancunnière. T_T

*Nan mais j'y crois pas, elle m'envois balader comme ça, nan mais elle est folle elle! ... En même temps, elle semble vivre quelque chose de terrible... D'abord Godjo, pis sa maman... La pauvre, je la plain... Mais c'est quand même pas une raison pour me jeter comme ça! >w< Han =/ Faut se rendre à l'évidence, Ming, tu deviens égoïste...T_TBon, il va où ce tram'?*

Ming avait bien marchait pendant plus d'une heure et elle était arrivée à une sorte de tramway elfique. Elle s'avança et demanda à ce qui ressemblait à un conducteur:

"Euh, merde, comment on dit en elfe il va où ton tram? >w< Pourquoi ya pas Kimi avec moi!? >w<"

"Euh, je parle votre langue mademoiselle, comme tous les elfes, nous sommes bilingues ^_^"

"Ah...Autant pour moi. Alors, il va où votre tram' s'il vous plaît?"

"Il va jusqu'àJérémiah, Mademoiselle."

"Merci beaucoup."

"Celà vous convient-il?"


"Parfaitement."


"Très bien, je vais m'occuper de votre ticket."

"Merci."

Ming fixa un instant l'horizon:

*Où es tu, Shin? Est-ce que tu me pardonneras un jour?...*

Ce que Ming ne savait pas, c'est que Shin prenait lui aussi la route de Jérémiah...

La jeune femme, une fois installé dans le tram' sortit son portable et hésita longuement , puis composa le numéro d'Angel. Malheureusement, un gusse devait certainement l'appeler en même temps qu'elle, donc ça sonnait occupé... Ptit con de Lucas! xD Alors, Ming n'eut d'autre choix que de laisser un message vocal:

"Angie, c'est Moi, Mimi. Euh, je, je voulais simplement parler un peu, j'ai...J'ai renvoyer Shin et...Non j'aurais pas du te parler de ça, t'as suffisament à faire avec tes problèmes... J'suis encore en Terre elfique, j'ai pris un tram' qui va jusqu'à Jérémiah. Je sais pas où c'est, mais apparemment c'est près de la côté, vers l'ouest. Je pense pas que j'aurais suffisament d'argent pour prendre un avion ni suffisament de courage pour passer par la Mer. héhé^^.haaa...=/ Il me manque, Angie, et vous aussi, Akémi m'a éjectée d'Arwelana, et...et.. je sais plus quoi faire! Bisous rappelle moi quand tu peux s'il te plaît!"

Ming raccrocha, elle n'avait pu s'empêcher de sangloter avant la fin de son message. Elle respira un bon coup, puis, composa le numéro de Galou...

Galou répondit alors:

"SOS j'ai perdu ma dague paskune pékenotte de déesse me l'a kidnappé, j'écoute?"

"Galou?"

"Oé?"

"Euh, je, c'est Ming!"

"Je le sais bien, ça écrit ton nom sur le téléphone quand t'appelle.=_=' Ca se passe comment en terre elfique?"

"Euh, pas vraiment bien, je, je vais à Jérémiah Kimi me rejoindra et..."

A pu de crédit v__v'

"Fais chier! >w<"

Et ouais, c'est dur la vie =)
Ming jeta son portable à terre, en soupirant nerveusement.

_________________
Food is my best friend
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akemi
Barman
Barman
avatar

Féminin
Nombre de messages : 56
Age : 29
Localisation : En vadrouille a travers le monde.
Emploi : ex-patronne de bar, psychologue (psychopathe...), tueuse non déclarée.
Race : Elfe
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: Re: Arwelana : Berceux d'Akemi   Jeu 19 Avr - 17:43

Refoulant ses larmes, Kimi se resaisit, et parti au chevet de sa mère, devenue très pâle et glaciale pendant la nuit.

"Kim' c'est toi ma chérie ?"

"Oui maman, je suis la."

"Je... J'ai perdue la vu il y a 10 minutes, je ne pourrait plus te voir en vrai. Allume l'encens, je veux voir ta nouvelle coupe de cheveux avant de partir."

*Comment arrive-t-elle a accèpter son sort si facilement, avec humour et sourire ? Maman je t'aime*

Les joues de la jeune elfe ruisselaient de larmes chaudes, a la foi de rage passée, de tristesse, de fatigue et d'incompréhension, d'incompréhension tournée vers ses amies, qu'elles ne voulaient pas voir, qu'elle avait chassées, sans raison...
Une foi l'encens allumé, Akemi revitn s'asoir sur le rebord du lit de mort de sa mère, prenant sa main dans la sienne. On aurait dit étreindre un glaçon.

"Maman tu es glacée ! Laisse moi tu mettre des braises sous ton lit."

Alors que l'elfe allait se lever, sa mère la retint avec le peu de force qu'il lui restait.

"Ne bouge pas, reste près de moi, ça ne changera rien, ma mort me ronge, la mort s'emparre de moi a petit pas, ce n'est que la vie qui fait son oeuvre."

Akemi baissa la tête.

"Ne pleure pas mon enfant, tout ira bien, je t'ai revu, je te vois encore en songe, c'est la seule chose qui m'importait."

Akemi se leva brusquement, éclata en sanglots, et commença a culpabiliser.

"Mais c'est ma faute si tu meurs ! Sans moi, tu n'aurais jamais contracté le virus ! Tout ça est ma faute ! je ne me le pardonnerais jamais !"

"Akemi vral'fiereste na !"
"Akemi calme toi et assies toi !"
"Il est hors de question que tu culpabilise, tu as donné une saveur a ma vie. Je ne regrette rien, tu m'entends ?! Rien de rien, tu es mon tout, et pour toujours."


Lifaen attira auveuglément sa fille contre elle, et l'étreignit, une dernière foi, avant de lacher son dernier soupir de vie...
Mais la soeur d'Akemi était derrière la porte, et entendre dire que le tout de sa mère était l'autre, l'elfe sans nom, l'elfe crée, don cpar conséquent, la créature et non l'elfe noble et digne, avait été pendant toute sa vie, sa rivale.

"Alors tu es contente, tu a finis par la tuer notre pauvre mère, la corrompre et la détruire..."

"Nimali, c'est vraiment pas le moment."

Akemi pleurait toutes les larmes de son corps étendue sur le corps glacial et inerte de sa défunte mère.

"Mais ôte toi d'elle ! Tu vas encore plus la souiller !"

Ce fut le smots de trop. jalmais Akemi n'avait senti de lien fraternels entre elle et sa soeur aînée, entre elle, la crée, petite et brune, et Nimali, la naturelle, blonde et grande. L'elfe noire releva lentement la tête, fusilla la blonde du regard, et se mit lentement debout. La peur se lisait facilement sur le visage de Nimali a présent.

"Souiller l'être qui m'a mis au monde ? La seule personne que j'aime ?"

Akemi tremblait de rage, et explosa.

"C'est toi qui aurait du mourir a sa place ! Toi la parfaite, le douce ! La niaise, la putain de bas étages, qui ramenait n'importe quel beau friqué dans tes draps !"

La petite boule de nerfs dégaina ses 2 poignards, er chargea sur sa soeur, hurlant de rage et de désespoir. Mais en un élcair, ses opignards s'entrechoquèrent avec autre chose que de la chair ou du sang. C'était un bruit d'acier contre acier, un bruit de bataille, un bruit contre une autre arme.

"Ta mère plus ta soeur dans la même journée, tu coirs pas que ça fait beaucoup ? A moins que tu ne veuilles l'hécatombe familiale..."

Une grande chevelure blanche lui barrait le route, des yeux verons ka fixaient, un bleu, un vert, tous les 2 très vifs. Akemi s'écarta et ne fit aucune politesse ou présentation, encore moins de demande de présentation...

"Otes toi de mon chemin, ce que je fais ne te regarde en rien."

Ses cheveux teints en rouges devinent bordeaux a cause de son humeur, ses yeux presque noirs, il était très difficile de distinguer la pupille de l'iris. Ses poignards toujours bien en main, elle se répéta, lentement, détachant chaques mots, la rendant impressionnante, terrifiante.

"Otes... toi... de... mon... chemin..."

"Je m'appelle Léo, et c'est moi qui aidait ta mère pendant toute sa baisse de santé, jusqu'a aujourd'hui. Je suppose que toi, petite Akemi Demon, portant le faux nom de Tifa, tueuse pour son propre compte, ayant un pub du nom de "Majik Dead" a la ville humaine de Izzu, sétant faite manipulée par le bras dropit de son créateur et ayant des amies fidèles, quoique dangeureuses et toutes aussi recherchées dans le londe que toi en terre elfique... Je suppose que mon humble nom, tu t'en fou royale non ?"

Et il lui fit un grand sourire, découvrant 2 rangées de dents parfaites et blanches. Mais il en fallait plus pour attendrire Akemi depuis les derniers évènements.

"Retourne a ton boulot d'espion, et laisse moi punir cette insulte a ma mère."

"Hum je dirais plus rôdeur. Bref, si vous entretuez entre soeurs est ton souhait, laisse lui au moins prendre une arme ! Et n'oublies pas, je sais tout sur toi, depuis toujours ! Si tu as besoin de moi, je suis Léo"

Et le jeune elfe, qui devait avoir le même âge qu'akemi partit d'un bon, aussi discrètement qu'il était venu. Kimi eu quand même le temsp de voir son corps musclé de toutes parts, et d nombreux anneaux aux oreilles.

*Mais il se prend pour qui ? Je n'ai pas eu besoin de lui jusqu'ici, je vois pas pourquoi ça changerais ! Et combat a la loyale ? Qui a des armes contre le smots a part un sourd ? Crève ma jolie*

Un sourire méchant s'étirra sur le visage pâle de l'elfe, qui faisait face a une grande elfe blonde, arme d'une grande lance.

"Tu as donc profité de l'intervention de ton dernier client pour t'armer. Astucieux, vous aviez prévu tout ça a l'avance je suppose."

"Ne me fais pas rire ! Je n'ai jamai spu encadré ce Léo, pas pu que je n'ai lpus t'encadrer. Parlons au passé, regarde, tu fais déja partie du même monde que mère."

Dans un cri sauvage, Nimali s'élança sur sa soeur, lance plongeante, toutes direction vers la poitrine d'Akemi, qui rigola, se décala, et laissa choire la grande blonde.

"Pitoyable, je vois pourquoi tu préfères t'allopnger plutot que te dresser, tu n'en ai même pas capable."

Akemi courrut, poignards croisés, et les décroisa juste avant de passer sous les jambes de la belle créature blonde, qui se retrouva la haut nu, sa tunique coupé par les coups de poignards.

"Pitoyable ? Et toi alors ! Tu te remasterise dans le métier de couturière ?"

Nimali éclata de rire, Akemi, qui lui tournait le dos, sourie, elle aussi.

"Pas le moins du monde..."

Et une croix rouge sang apparut sur la poitrine de la grande blonde, qui hurla de douleur avant de s'éfondrer, sans vie.

*Plus personne jamais ne m'insultera, plus personne jamais ne sera en travers de mon chemein. Je suis et resterais libre.*

Et Akemi quitta la maison, laissant a terre le cadavre blond se vider de son sang.

*Diretion... Bonne question, partons donc vers Jérémiah, j'irais voir cette palourde de Hynata ^^*

Mais Kim, dans son sentiment de délivrence, n'avait pas sentit qu'on l'épiait, avec de belles dents blznches et une longue chevelure assortie.

*Quel caractère ! Quelle détermination ! Jamais vu ça ! Je ne la lacherais pas de si tôt !*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.akemitradielfes.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arwelana : Berceux d'Akemi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arwelana : Berceux d'Akemi
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Semper Lenitas, un nouvel ennemi :: Histoire :: les Villes elfiques-
Sauter vers: